Accueil > ETUDES ET SCOLARITE > Français > Les Métamorphoses vues par les 6°1

Les Métamorphoses vues par les 6°1

vendredi 5 mai 2017 par C.Pineau

Voici le récit préféré des 6°1

Philémon et Baucis

Jupiter, le roi des dieux, veut savoir si les humains sont hospitaliers. Il des-
cend sur la Terre avec son fils Mercure. Déguisés tous deux en mendiants,
ils frappent à plusieurs portes, qui restent fermées. C’est la cabane la plus
petite, la plus pauvre, qui s’ouvre à eux : elle est habitée par un couple de
vieillards, Philémon et Baucis.

Dès que Jupiter et Mercure pénètrent dans cette modeste maison en baissant la tête sous la porte trop basse, Philémon les invite à s’asseoir et à se reposer. Quant à Baucis, elle ranime le feu en y jetant des feuilles et des écorces sèches, et réussit à raviver les flammes avec son souffle de vieille femme. Elle enlève ensuite les feuilles des légumes que son mari est allé cueillir, et fait bouillir un petit morceau de porc pour le rendre moins dur. Philémon et Baucis s’appliquent à parler avec leurs
hôtes pour les faire patienter avant le repas, et leur offrent un baquet rempli d’eau tiède pour qu’ils puissent se réchauffer. Les deux vieillards prennent le matelas qui était au milieu de leur chambre, le secouent et le recouvrent d’un vieux tapis réservé aux jours de fête. Les dieux se couchent dessus. Baucis place une table devant eux, en tremblant. Elle pose un tesson de bouteille sous le pied trop court ; puis, quand la table est équilibrée, elle l’essuie avec des menthes vertes. [...]
Philémon et Baucis offrent alors aux dieux un repas composé de fruits, de fromage, d’œufs, de miel et de divers plats chauds. Ils apportent du vin dans un cratère
Les deux époux s’aperçoivent alors que le cratère contenant le vin, qui est souvent vide, se remplit de lui-même. Effrayés, ils adressent des prières au ciel et demandent qu’on leur pardonne ce repas sans apprêts.
Ils se préparent à tuer la seule oie qu’ils conservent pour garder leur cabane, mais l’oiseau leur échappe et se réfugie auprès des dieux. Ceux-ci défendent qu’on la tue : « Oui, disent-ils, nous sommes des dieux. Vos voisins seront punis pour leur impiété, mais vous, vous ne subirez pas ce malheur. Quittez votre maison et venez avec nous jusqu’au sommet de la montagne. » Les deux vieillards obéissent et, appuyés sur des bâtons, ils gravissent péniblement la longue pente.
Peu avant d’atteindre le sommet, ils voient qu’un étang a englouti tout le village, sauf leur maison. Celle-ci s’est transformée en temple ; des colonnes ont remplacé les poteaux, le toit de chaume est devenu doré, les portes sont maintenant décorées, le sol s’est couvert de dalles de marbre.
Jupiter prononce alors de douces paroles : « Dites-nous, toi vieillard et ta
digne épouse, quels sont vos souhaits. » Après avoir parlé avec Baucis, Philémon déclare aux dieux : « Être les gardiens de votre temple et, puisque nous avons toujours vécu ensemble, mourir au même moment, afin que je ne voie pas la mort de mon épouse ni elle, la mienne. »
Leurs souhaits sont réalisés. Ils obtiennent la garde du temple et, un jour, Baucis voit Philémon se couvrir de feuilles et Philémon voit Baucis se recouvrir pareillement de feuillage. Tant qu’ils le peuvent, ils se parlent, et ils disent en même temps : « Adieu mon époux ! Adieu mon épouse ! » Puis leur bouche disparaît sous l’écorce qui les enveloppe. Aujourd’hui encore, les habitants de ce pays montrent deux troncs d’arbres voisins, nés du corps de Philémon et du corps de Baucis.

LA POSTÉRITÉ DE L’ŒUVRE
Depuis l’Antiquité, les histoires racontées par Ovide ont inspiré de nombreux artistes : écrivains, musiciens, peintres ou sculpteurs.

MYTHES ET MYTHOLOGIE
Un mythe est une histoire légendaire qui explique (de façon bien sûr totalement imaginaire) certains phénomènes, par exemple la création du monde. On appelle
mythologie l’ensemble des mythes d’un peuple.


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Pierre de Nolhac (Académie de Versailles)