Accueil > ETUDES ET SCOLARITE > Français > Porte-drapeaux, pourquoi ?

Porte-drapeaux, pourquoi ?

vendredi 5 mai 2017 par C.Pineau

Le 8 mai prochain, nous serons une 10aine d’élèves à être porte-drapeau.

Pourquoi le 8 mai ?

En France, le 8 mai est un jour férié en mémoire de la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
C’est en effet le 8 mai 1945 que les Allemands capitulent et que les combats s’arrêtent.

Cette date a été déclarée jour de commémoration en 1953, mais seulement pour quelques années, car on revient à une date variable (le deuxième dimanche de mai) dès 1959. En 1968, nouveau changement : la commémoration est à nouveau fixée au 8 mai, mais ce jour reste travaillé.

En 1975, le président Valéry Giscard d’Estaing décide de supprimer la commémoration officielle de la victoire sur l’Allemagne nazie et de la remplacer par une journée de l’Europe , pour marquer la réconciliation franco-allemande. Il souhaite transformer le 11 novembre en une journée nationale du souvenir mais suscite ainsi l’indignation des associations d’anciens combattants.
François Mitterrand fait du 8 mai, en 1981, un jour férié. Depuis cette date, la commémoration revêt à nouveau un caractère officiel à l’échelle nationale. Son rituel est en grande partie emprunté à celui du 11 novembre : le président passe en revue les troupes sur la place de l’Étoile, dépose une gerbe, ravive la flamme du tombeau du soldat inconnu.

Qu’est-ce qu’un porte-drapeau ?

Les porte-drapeau sont des personnes, anciens combattants ou non, qui assurent bénévolement lors des manifestations patriotiques le service du port du drapeau tricolore de leur régiment ou de leur association. Cette mission est hautement symbolique puisque le porte-drapeau rend hommage, au nom de la Nation française, aux combattants et aux disparus.

Pourquoi le sommes-nous ?

« Ma grand-mère a été déportée, je veux lui rendre hommage en portant fièrement ce drapeau »

« Porter les couleurs de mon pays, c’est un honneur. »

« Pour ne pas oublier, pour montrer qu’il y aura toujours quelqu’un pour se souvenir. »


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Pierre de Nolhac (Académie de Versailles)