Accueil > ETUDES ET SCOLARITE > Education musicale > Les Tableaux d’une évolution

Les Tableaux d’une évolution

jeudi 30 mars 2017 par B. Boureau

Le lundi 30 janvier 2017, les 6ème1 sont allés à l’exposition « Les Tableaux d’une évolution » à la mairie de Versailles. Ils étaient accompagnés de Mme Coutanson et de M. Galoisy. Cette exposition rassemblait plus de 200 instruments de la famille des cuivres, de l’Antiquité à nos jours.

Amélie Pialoux, musicienne, et Guy Estimbre, musicien, collectionneur et restaurateur de ces instruments ont été nos guides pendant la visite.
Nous allons vous présenter quelques instruments que nous avons pu entendre et observer.

Le Carnyx :

C’est un instrument de la famille des vents et plus particulièrement des cuivres.
Il était utilisé pour la motivation et la cohésion de groupe des guerriers celtes mais aussi pour communiquer des signaux aux guerriers.
On dit qu’il est zoomorphe car son pavillon a la forme d’un animal à la gueule ouverte tel qu’un sanglier ou un dragon. Les guerriers celtes répandaient ainsi un sentiment de terreur paralysante sur les champs de bataille parmi les troupes ennemies.
L’instrument est constitué d’une trompe verticale pouvant mesurer jusqu’à 3 m. Il peut être en tôle, en bronze ou en laiton.

La Trompette Naturelle :

Elle était utilisée avant l’invention des pistons et était deux fois plus longue qu’une trompette moderne. La trompette naturelle était faite de minces feuilles de cuivre ou d’argent roulées en tube. Elle possédait aussi des pompons décoratifs. Elle date des XVIIème et XVIIIème siècles, au temps de Louis XIV, au château de Versailles. Louis XIV avait 24 trompettistes à sa disposition dont 3 qui le suivaient partout. Ces trompettistes s’appelaient « trompettistes des plaisirs » et annonçaient le roi sur les champs de bataille.
Comme elle n’a pas de piston, on obtient des sons différents grâce à la pression d’air plus ou moins grande, obtenue en pinçant les lèvres.

Le Buccin :

C’est un instrument de musique de la Rome Antique, de la famille des cuivres. Il était utilisé par l’armée romaine pour faire peur à l’ennemi mais avec élégance. On dit qu’il est zoomorphe car son pavillon à la forme d’un animal. Le joueur de buccin est appelé buccinateur.

Cette exposition était très intéressante. Les instruments étaient remarquables et parfois étranges. Guy Estimbre et Amélie Pialoux nous ont très bien accueillis et bien expliqué à quoi servaient tous ces instruments et ont même joué de quelques-uns. Ils nous ont fait voyager dans le temps à travers ces instruments et leur musique.

Pour aller plus loin, voici le lien vers le site de l’association d’Amélie Pialoux et Guy Estimbre, Nulla Dies Sine Musica.
Vous y trouverez des vidéos de l’exposition .

Elsa Benatar, Valentine Grimaud, Thibault Le Guisquet, 6ème1


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Pierre de Nolhac (Académie de Versailles)