Accueil > ETUDES ET SCOLARITE > Français > Au tour des 6°5

Au tour des 6°5

vendredi 13 mai 2016 par C.Pineau

Ovide revu par les 6°5

ORTIE

Ortie était une déesse très belle et très jeune mais également mauvaise et orgueilleuse. Elle se sentait négligée et détestée des autres dieux, alors, comme sa jalousie ne pouvait se contenir elle alla se venger sur les hommes.

A chaque fois qu’un mortel adressait des prières, des souhaits et des requêtes aux dieux de l’Olympe, la déesse s’en mêlait et donnait à ce pauvre humain, le contraire de ce qu’il avait demandé. Ortie ne pouvait plus s’arrêter : elle y prenait on tel plaisir...

Si bien qu’un jour, les dieux, ne recevant plus de prières ni d’offrandes, comprirent qu’Ortie se les appropriaient. Alors ils se réunirent et décidèrent d’une punition. Jupiter descendit sur terre et retrouva la déesse malveillante. Il l’immobilisa de son regard coléreux et lui dit : « Puisque tu as été mauvaise et orgueilleuse, je vais remédier à cela et je te changerais en plante urticante. »

Soudainement Ortie se sentit rapetisser. Ses jambes se rejoignirent pour former une tige, ses bras se mirent à la chatouiller et à la piquer quand elle les étendit vers le ciel, ils devinrent verts et prirent la forme de feuilles et son visage également. Quelques minutes plus tard la déesse était métamorphosée en une petite plante ornée de feuilles vertes urticantes qui se multiplièrent bientôt ; plus personne
n’osa s’en approcher. Et c’est ainsi qu’on nomma la plante « ortie ».

Victoria, Amélie

*************

La Métamorphose de Cassarius

Cassarius était un vieil homme faisant don de sa sagesse à ceux qui en éprouvaient le besoin. Il vivait dans un petit village de bergers non loin d’Athènes. On pouvait le trouver, souvent, le soir, se reposant sur une colline à l’entrée du village.

Un jour, se dirigeant vers l’entrée de la ville, il rencontra Athéna.
Ils discutèrent ensemble et Athéna décela une grande sagesse d’esprit. Elle lui proposa de se retrouver le lendemain au même endroit. Le lendemain Athéna lui demanda ce qu’il redoutait le plus. Il réfléchit et répondit : « La chose qui m’effraie le plus est de disparaître avec mes conseils ! ». Athéna décida de lui offrir, comme cadeau, une vie éternelle. Elle consulta les Dryades, nymphes des arbres et de la forêt, et obtint d’elles une aide. Ensemble, elles allèrent voir Cassarius et lui demandèrent s’il accepterait d’être transformé en chêne.
Il acquiesça à condition de pouvoir toujours prodiguer ses conseils aux personnes qui se reposeraient sur son tronc. Athéna écouta ses paroles et fut touchée. Elle lui proposa de choisir son endroit préféré sur terre. Il choisit la colline où il aimait se délasser. Puis il se plaça en haut de la colline les bras tendus. Les Dryades se mirent autour de lui et commencèrent à chanter. Elles chantèrent pendant plusieurs heures quand soudain la métamorphose de Cassarius débuta. Sa peau se recouvrit d’écorce rugueuse et son corps devint tronc. Son tronc s’élargissait, il devenait imposant. Des branches feuillues poussèrent sur ses doigts et ses bras. Ses pieds s’enracinèrent dans la terre et le dernier mot qu’il prononça fut : « Merci ».
Zeus plaça des gardiens invisibles pour le protéger.

Ce chêne est encore visible sur une colline proche d’Athènes.
Et les habitants du coin viennent souvent se reposer sur son tronc.

Antoine et Ange


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Pierre de Nolhac (Académie de Versailles)