Accueil > PROJETS > Versailles : de la source à la fontaine > A la découverte du potager du roi

A la découverte du potager du roi

lundi 15 juin 2015 par G. Sauve

Le potager a été créé sur un marécage appelé à l’époque « Etang Puant » . Il a fallu drainer le terrain vers la pièce d’eau des Suisses pour assainir les sols. Pour rendre le terrain cultivable, dix mille tonnes de terre ont été acheminés à la brouette de la colline de Satory, .
Ainsi le potager permettait de fournir la table du roi en fruits et légumes frais le plus longtemps possible au cours de l’année.

L’ensemble du potager couvre une surface de 9ha. Le carré central fait 3ha et se démarque des autres par son bassin, seul élément circulaire du potager. La totalité du potager est constituée de carrés. Chaque parcelle est protégée par de hauts murs créant d’une part un micro-climat propice à la pousse des plantes et permettant de faire pousser les arbre en espalier.
Il existe différentes méthodes pour faire pousser un arbre fruitier : en espalier, en contre espalier, en éventail. L’utilisation d’un mur comme support, permet de conserver la chaleur.

Jean-Baptiste de la Quintinie était ingénieur horticole. On a d’ailleurs appris que le roi lui avait offert une maison pour le remercier de ses travaux.
Pour accéder au potager, le roi empruntait la grille coté pièce d’eau des Suisses, permettant un lien directe avec le parterre du midi. Dans le potager, le roi et la cour se promenaient sur des allées en terrasse surplombant les plantations. Au niveau du sol, ces terrasses sont percées de tunnels, permettant la circulation des jardiniers et de la cour de façon indépendante.

A ce jour, le potager est un lieu historique. Il possède notamment le seule grille d’origine de Versailles qui n’a pas été détruit durant la Révolution Française. Cette grille porte l’initiale du roi : un L, lisible de chaque côté. En plus d’être un lieu de tourisme, les bâtiments accueillent une école de paysagistes.

Nous avons également reconnu et fait goûter différentes fleurs comestibles, comme la fleur de ciboulette. Cette visite a été très intéressante et instructive , nous remercions le potager du Roi de nous avoir accueillis et M.Sauve de l’avoir organisée.

Ondine et Alyssia 5e4

Portfolio


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Pierre de Nolhac (Académie de Versailles)